Bienvenue sur mon blog !

Suivez au jour le jour la création de mon salon de thé, le Leslie Road, depuis la phase de conception qui a démarré en avril 2010 jusqu'à l'ouverture de l'établissement en février 2013. Vous pourrez également suivre les différentes étapes de développement du Leslie Road depuis son existence jusqu'à ce jour, soit presque 5 années d'activité. J'espère que cela vous donnera une idée du parcours de combattant de la création d'entreprise mais aussi un aperçu de l'épanouissement que l'on peut trouver à être aux manettes de sa propre structure.


Et si vous aussi vous avez le projet d'ouvrir un salon de thé/coffee shop et que vous souhaitez avoir des conseils, vous pouvez faire appel à mes services d'accompagnement à partir d'avril 2018 (voir ci-dessous).

Bonne route dans votre création d'entreprise !


Lucie


ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL ET PERSONNALISE A L'OUVERTURE D'UN SALON DE THE OU D'UN COFFEE-SHOP

A partir d'avril 2018, le Leslie Road vous propose un service d'accompagnement personnalisé avec des rendez-vous individuels pour vous aider à créer votre propre lieu de restauration.

Tarifs :

20€ pour 1 heure de conseils
35€ pour 2 heures de conseils
50€ pour 3 heures de conseils

Si vous êtes intéressé, merci de m'écrire à contact@leslieroad.fr


mardi 5 août 2014

De 12 à 18 mois d'activité / Repos et congés

Nous avons pris en avril (pendant les vacances scolaires of course!) quelques jours de repos bien mérités après une saison d'hiver des plus intenses. Et puis, nous avons fermé tout le mois d'août pour congés annuels. Il faut qu'on en profite car je ne pense pas que nous pourrons nous permettre d'avoir autant de jours de fermeture l'année prochaine.

De 12à 18 mois d'activité / Communication

Pour booster un peu l'activité, j'ai mis en mai une annonce dans oubruncher.com (environ 500€ à l'année) et j'ai distribué en juin des flyers dans la rue et sur le marché. Sur les flyers, il y avait une offre sur la vente à emporter et sur les brunchs du samedi, les 2 axes de l'activité à développer.

De 12 à 18 mois d'activité / La carte

La TVA est passé de 7% à 10% à partir du 1er janvier. Mon nouvel expert-comptable m'a fortement conseillé de répercuter cette hausse sur mes prix. J'ai longuement hésité car ça faisait moins d'un an que nous étions ouverts mais bon, il valait mieux le faire à ce moment là que plus tard. J'ai donc décidé d'augmenter uniquement le prix de la formule lunch et du brunch. Tous les autres prix n'ont pas été touchés. Sinon, au niveau des plats, nous avons fait évolué nos salades pour qu'elles soient plus british et nous sommes passés aux soupes froides l'été !

De 12 à 18 mois d'activité / Horaires d'ouverture

Finalement, le créneau de 10h à 12h pour le breakfast n'a pas marché. Certainement parce que ce créneau est trop court et que c'est trop tard pour prendre un petit-déjeuner. Il aurait donc fallu ouvrir à 8h mais pas le courage et en plus pour un résultat incertain.  D'autres raisons aussi : l'offre que nous proposions n'avait pas de plus-value par rapport aux concurrents et puis ça venait concurrencer le brunch qui suivait juste après. Donc, nous avons arrêté. Nouveaux horaires d'ouverture : du mardi au samedi de 12h à 19h et le dimanche de 11h30 à 18h. Je crois que cette fois-ci, c'est la bonne ! 

De 12 à 18 mois d'activité / Comptabilité

J'ai signé une nouvelle lettre de mission avec un expert-comptable. Cette fois-ci, j'espère ne pas me tromper mais je ne pense pas car la personne qui me l'a recommandé est particulièrement de confiance. Je dois cependant terminer mon premier bilan avec l'ancien expert-comptable. Il faut donc tout mettre à jour avant mi-avril, date butoir pour envoyer son bilan à l'administration fiscale. Il faut ensuite faire la publication des comptes au greffe du tribunal de commerce avec remise du bilan mais il faut aussi rédiger un procès-verbal de l'assemblée générale et un rapport de gestion. A publier au plus tard 6 mois après la clôture de l'exercice.

De 12 à 18 mois d'activité / Fournisseurs

Finalement, je travaille de nouveau avec mon premier fournisseur de fruits et légumes. Il est un peu plus cher mais la qualité est meilleure. L'autre fournisseur fait quasiment autant d'erreurs. Et puis, les relations avec le livreur et la commerciale sont nettement plus sympathiques et ça, ça me semble presqu'aussi important !  Côté Métro, je retourne faire mes achats en centrale car le montant des commandes a baissé et les 35€ de frais de livraison sont devenus prohibitifs par rapport aux rentrés d'argent. J'y vais comme avant une fois par semaine en soirée après la fermeture de l'établissement.

De 12 à 18 mois d'activité / Ressources humaines

Même si l'activité baisse sérieusement, il n'est pas forcément possible d'ajuster les ressources humaines en fonction. Il arrive donc parfois que le cuisinier soit au chômage technique. Il en profite tout de même pour s'avancer sur d'autres choses (notamment sur les pâtes à pie que nous faisons maison et que nous congelons). Tout est un peu désorganisé. Le rythme n'est pas là. C'est dur de trouver une dynamique !

De 12 à 18 mois d'activité / Rémunération

Ça y est, je n'ai plus d'Assedics (ni ARE, ni ASS). Heureusement, après un an d'activité, je peux commencer à me rémunérer. Je prends environ 500€ par mois. Ça n'est pas la panacée mais c'est un début quand même.

De 12 à 18 mois d'activité / Trésorerie

Heureusement que nous avions renfloué le compte en banque pendant la saison d'hiver car les temps s'annoncent plus difficiles. Il va falloir tenir en trésorerie jusqu'au mois de septembre en sachant que chaque mois, depuis avril, nous perdons de l'argent. En plus, nous allons ouvrir une seconde salle en sous-sol à partir de septembre. Il a donc fallu financer les travaux d'aménagement. Par contre, bonne nouvelle : nous avions un crédit de TVA qui nous a été remboursé. Nous devrions donc normalement rester en positif sur notre compte.

De 12 à 18 mois d'activité / Rentabilité

La saison d'hiver a très bien fonctionné. Par contre, depuis le mois d'avril, le chiffre d'affaires a sérieusement baissé. Les gens du quartier partent de la capitale avec les vacances en avril, les ponts et les congés à solder en mai et la clientèle n'est pas renouvelée par les touristes, le salon de thé étant trop excentré. Nous sommes donc bien en dessous de notre seuil de rentabilité même si nous avons réduit au maximum les charges !

lundi 4 août 2014

Les 1 an du Leslie Road !

Pour fêter comme il se doit les 1 an du Leslie Road, j'ai organisé une petite soirée avec mes clients fidèles. Nous avons préparé notamment des Scotch Eggs et un cocktail au Pimm's qui ont fait sensation ! Chacun a apporté un petit quelque chose à manger ou à boire. C'était super sympa !!! Un an déjà et le bilan est plus que positif. En tout cas, une chose est sûre, je ne regrette pas de m'être lancée dans cette aventure. J'ai réussi à construire le projet que j'avais dans ma tête. C'est un métier fatiguant et un peu répétitif au quotidien mais ces efforts sont compensés par le plaisir de créer, d'inventer en permanence. Financièrement aussi, le projet a largement dépassé mes attentes : je ne pensais pas qu'il aurait autant de succès aussi vite même si le pari d'en vivre est loin d'être gagné.

De 6 à 12 mois d'activité / Repos et congés

C'est le revers de la médaille. Avec l'augmentation de l'activité, c'est plus de stress, plus de fatigue et une relation client moins riche (moins le temps d'échanger). Il faut retrouver un équilibre entre effort et plaisir. Comme le rythme de travail a été très intense de septembre à décembre, nous avons décidé de nous arrêter 2 semaines (au lieu d'une seule de prévu au départ), les finances le permettant aussi !

De 6 à 12 mois d'activité / Communication

Des idées, y en a pleins mais pas le temps de les mettre en place ! Je reporte mois après mois les actions de com que nous pouvons faire et ce n'est pas bien. Nous avons quand même eu 2 articles dans la presse: un dans Hôtellerie-Restauration (je connais quelqu'un qui y travaille) en mai et un dans Télérama Sortir en septembre (le journaliste habite dans le quartier ce qui a sans doute facilité sa venue). Un autre petit encart est également publié dans l'Express. L'impact en terme de clientèle ? Difficile à dire mais bon, mieux vaut un bon article dans Télérama que rien du tout ! Je me renseigne également sur les prix en terme d'enseigne perpendiculaire pour accroître notre visibilité. C'est un budget  minimum de 1000€. Je reporte là encore mais cette fois-ci pour des raisons financières. C'est comme la distribution de flyers dans les boites aux lettres. Si on passe par le service de la Poste, on en a pour environ 1000€. J'ai fait pour le moment le choix de ne pas investir là dedans. Je ne sais pas si c'est la bonne décision.

De 6 à 12 mois d'activité / La carte

La carte se diversifie. En plus des pies et des salades, nous faisons un plat cuisiné typiquement anglais et 2 soupes chaudes par jour. Par contre, nous allégeons la carte des desserts et des boissons. Au niveau de l'alcool, ça n'a pas vraiment pris, certainement à cause du concept qui est plus marqué produits frais et sains. Je retire le vin, difficile à conserver (une bouteille de 75 cl ouverte pour un verre de vin vendu seulement!) et garde uniquement la bière dont le stock est plus facile à gérer (ce sont des bouteilles individuelles de 25 ou 33 cl) et aussi plus british ! Je reviens aussi sur ma carte initiale en terme de café. Avec nos nouveaux horaires d'ouverture, nous proposons à notre clientèle une formule breakfast le week-end et la formule brunch le samedi en plus du dimanche. Nous avons aussi dans l'idée de créer un coin épicerie avec notre propre marque de confitures et de chutneys maison. Plein de nouveaux paris sur l'avenir !

De 6 à 12 mois d'activité / Horaires d'ouverture

Les horaires d'ouverture sont élargis à partir de septembre. Auparavant, nous étions ouverts du mardi au vendredi de 12h à 18h et le week-end de 12h à 19h. Dorénavant, nous sommes ouverts du mardi au vendredi de 12h à 19h. Maintenant que les grandes lignes sont posées, je n'ai plus besoin de faire des courses tous les soirs et puis, c'est bien pour notre visibilité (les gens qui rentrent du travail peuvent nous voir en passant) et puis, ça peut être aussi un nouveau débouché pour la vente à emporter. Les horaires du week-end changent aussi et passent de 10h à 18h. L'idée est de proposer un breakfast sur le créneau de 10h à 12h avant le brunch.

De 6 à 12 mois d'activité / Comptabilité

Mon premier sentiment se confirme, il n'existe pas un réel partenariat avec mon expert-comptable. Il n'y aucun échange en dehors des pièces comptables que je lui remets tous les 3 mois. En plus, ma référente est partie sans que j'en sois informée. Ça ne me plaît pas trop, voire pas du tout. La cerise sur le gâteau, c'est le devis pour l'année suivante qui est 3 fois plus élevé que pour la première année. Je décide de changer d'expert-comptable. Je reviens vers celui qu'une amie m'avait conseillé. Comme quoi, il vaut toujours mieux travailler avec des gens recommandés !

De 6 à 12 mois d'activité / Fournisseurs

Je travaille toujours avec seulement 3 fournisseurs (Métro, un fournisseur de fruits et légumes et un fournisseur de produits anglais) mais certaines choses ont changé. Concernant Métro,  je ne me déplace plus là-bas mais je me fait livrer une fois par semaine. Ça coûte 35€ par livraison quelque soit le montant de la commande. C'est cher mais comme l'activité a augmenté et que les commandes elles aussi, je peux me permettre ce petit cadeau. Sinon, j'ai changé de fournisseur de fruits et légumes car il y avait pas mal d'erreurs dans les livraisons et puis c'est aussi par opportunité. Une cliente devenue amie m'a mis en relation avec une télévendeuse. Et puis c'est surtout le prix qui a fait aussi la différence. Quant au fournisseur de produits anglais, j'ai acheté un congélateur, ce qui me permet de stocker en plus grande quantité et donc d'y aller qu'une fois par mois (au lieu de 2 fois). Des petites choses mais qui transforment votre vie quand vous êtes fatiguée !

De 6 à 12 mois d'activité / Ressources humaines

Nous sommes donc plus que 2 pour gérer tout ça de front. J'ai dû me séparer de ma pâtissière. Ça n'a pas été facile pour moi de lui expliquer la situation mais je ne pouvais pas garder financièrement et mon cuisinier et ma pâtissière. Heureusement que cette dernière était en freelance. Les démarches ont été simples et sans embûches. Nous nous étions engagées moralement jusqu'en septembre. Nous avons tenu toutes les deux notre engagement. Du coup, je ne travaille plus en cuisine et je peux donc consacrer mes matinées à avancer sur les autres choses.

De 6 à 12 mois d'activité / Rémunération

Côté rémunération, ça devient tendu. J'arrive à la fin de mes ARE mais j'ai le droit aux ASS (Allocation Spécifique de Solidarité). C'est à peu près le même montant que le RSA (environ 500€ par mois). Heureusement que j'ai des économies pour compléter !

De 6 à 12 mois d'activité / Trésorerie

Avec les 3 semaines de congés au mois d'août et la hausse des charges en septembre, la trésorerie en banque a bien baissé mais nous passons le cap sans problème. La saison d'hiver devrait permettre de reconstituer la trésorerie de départ.

De 6 à 12 mois d'activité / Rentabilité

A partir du mois de septembre, le seuil de rentabilité a augmenté car j'ai décidé de prendre mon cuisinier à temps plein et ceci pour plusieurs raisons. La première et la principale, c'est que la clientèle a augmenté et avec elle les besoins de production. La seconde raison, c'est qu'il était difficile physiquement pour mon cuisinier de continuer à cumuler 2 boulots en même temps. Enfin, mes relations avec la pâtissière se sont dégradées : nous n'étions plus sur la même longueur d'ondes. Donc, le cuisinier est passé à temps plein et c'est lui qui fait désormais le salé et le sucré. Malgré cette hausse de charges (et du stress avec !), nous avons atteint notre seuil de rentabilité dès le mois de septembre. Encore un pari gagné ! Autre élément à suivre en terme de rentabilité, c'est le panier moyen : il a dû passer de 10€ à 11€ en semaine avec la nouvelle carte mais attention, pas facile de le calculer quand on a comme moi une caisse enregistreuse qui ne comptabilise pas le nombre de clients par jour (mais le nombre d'encaissements). 

Les 6 premiers mois d'activité / Repos et congés

Moi qui pensais ne prendre aucune vacances la première année, eh bien, je me suis bien trompée ! Car finalement, nous avons pris une semaine de repos en mai (en même temps que les vacances scolaires et les ponts, donc pas trop de manque à gagner) et 3 semaines en août !!! En effet, les 3 premiers mois ont été tellement intenses avec un rythme de travail de 12h par jour, 7 jours sur 7. Et puis les 3 mois suivants, un peu moins denses mais il m'a bien fallu tout ce temps pour prendre le rythme. Donc, repos bien mérité pour moi comme pour le cuisinier qui cumule 2 jobs à mi-temps pour avoir un salaire suffisant !

Les 6 premiers mois d'activité / Communication

Dès l'ouverture du Leslie Road, j'avais mes cartes de visite et mes flyers de prêt (enfin, presque !). Maintenant, il fallait trouver une personne pour les distribuer !!! J'ai finalement trouvé quelqu'un par le biais de mon cuisinier qui a distribué des flyers devant le métro et auprès des commerçants au cours du mois d'avril. Auparavant, j'avais mis des flyers sur les voitures dans le quartier. J'ai également créé une page sur Facebook en mars et réalisé mon site internet sur WordPress en avril (il a été ensuite personnalisé par un webmaster). En tout cas, difficile de trouver du temps au début pour faire de la com. J'ai aussi été contactée par les Pages Jaunes. Le fait d'avoir ses coordonnées sur leur site est gratuit mais seulement l'adresse et le numéro de téléphone de l'établissement. Si vous voulez rajouter le lien avec votre site internet, cela coûte 300€ à l'année. Je n'ai pas accepté car il me semble que plus personne passe par les Pages Jaunes pour trouver un lieu de restauration. Autre démarchage : Groupon. Je n'ai pas non plus accepté car la clientèle ciblée ne revient pas une fois qu'elle a bénéficié de la réduction. Donc, aucun intérêt en terme de com. Au final, la pub qui marche le mieux, c'est le bouche à oreille. Celui que vous font les clients en en parlant autour d'eux et en mettant des articles dans leurs blogs. Eh oui , c'est par ce biais que j'ai eu le plus grand nombre de clients pour le brunch. C'est vraiment génial !!! Je suis d'ailleurs super reconnaissante à ces personnes d'avoir écrit des mots aussi sympas sur notre lieu. C'est vraiment la meilleure des pub et en plus, c'est gratuit !!!

Les 6 premiers mois d'activité / La carte

La carte est forcément restreinte car nous avons fait le choix de faire de la qualité et donc de tout faire maison. Au début, nous avons proposé des pies (tartes salées) et des salades en plats, une soupe chaude en entrée et plusieurs choix de desserts. J'ai obtenu la licence de grande restauration, ce qui m'a permis de vendre du vin et de la bière en accompagnement d'un plat. J'ai aussi diversifié la carte au niveau des cafés (cappuccino, café Latte, café Moca...) et des thés (avec l'ajout de thés rouges), et proposer des boissons fraîches maison pour l'été. Au niveau des prix, je n'ai pas changé ma carte. L'étude de marché que j'avais faite auprès des concurrents du quartier semble avoir été pertinente.

Les 6 premiers mois d'activité / Horaires d'ouverture

Bien avant l'ouverture, lorsque j'étais dans ma phase de préparation, je m'étais demandé s'il fallait mieux ouvrir de 8h du matin à 20h du soir et ensuite arbitrer en fonction de la fréquence de clientèle ou au contraire se concentrer sur des horaires plus restreints et les élargir ensuite quand je serai plus rôdée. Eh bien, j'ai choisi la 2ème option et je ne regrette pas ! J'ai même décidé au dernier moment de réduire encore les horaires. Je pensais ouvrir de 11h à 19h et finalement, j'ai commencé par ouvrir de 12h à 18h. Ça nous a donné une heure de plus le matin pour préparer les plats, heure indispensable, et puis le soir, j'ai pu continuer à faire des achats de déco ou de matériel, ce que je n'aurais pas pu faire si j'avais fermé à 19h.

Les 6 premiers mois / Comptabilité

J'avais hésité à saisir ma compta ou à la laisser à mon expert-comptable. Eh bien, je ne regrette pas d'avoir fait le choix de déléguer ! Ça prend déjà pas mal de temps de faire tout le reste : classer les factures, y agrafer les talons de chèques ou les CB, photocopier les documents, faire les fiches de paie... Je remets donc tous les 3 mois l'ensemble de ma comptabilité à mon expert-comptable qui en fait la saisie. C'est aussi lui qui fait la déclaration de TVA. Mise à part ces rendez-vous trimestriels, je n'ai quasiment aucun contact avec lui. Je ne suis pas très satisfaite. J'attends de voir la suite.

Les 6 premiers mois d'activité / Fournisseurs

Au début, c'est un peu la bousculade, on ne sait pas trop avec qui travailler et comment s'organiser. Mais très vite, les choses se mettent en place. Je travaille avec 3 fournisseurs : Métro pour les produits non périssables, la viande et le poisson (j'y vais une fois par semaine en soirée après la fermeture de l'établissement), un fournisseur de fruits et légumes (je suis livrée une fois par semaine)et un fournisseur pour les produits anglais (j'y vais une fois tous les quinze jours en matinée). J'ai préféré me limiter à quelques fournisseurs car c'est un gain de temps énorme.   

Les 6 premiers mois d'activité / Ressources humaines

Nous sommes 3 : le cuisinier qui est salarié à mi-temps, la pâtissière qui est en freelance et moi qui suis en quelque sorte "bénévole" (puisque je ne me rémunère pas encore). La charge financière la plus importante est donc celle du cuisinier. Heureusement que je ne l'ai pris qu'à mi-temps au démarrage. Par contre, j'ai sous-estimé le temps de travail (nous faisons tout maison) mais heureusement, il accepte de faire quelques heures sup. Quant à moi, je suis en cuisine tous les matins en appui au cuisinier, puis je suis en salle dès le début du service à midi jusqu'à 18h, heure de fermeture + tout le reste à gérer (les commandes, les livraisons, les achats, la caisse, la banque, la comptabilité, les papiers, le ménage...) !

Les 6 premiers mois d'activité / Rémunération

Pas de rémunération pendant les 6 premiers d'activité. J'ai encore les Assedics.

Les 6 premiers mois d'activité / Trésorerie

J'ai démarré l'activité avec environ 10 000€ de trésorerie en banque mais toutes les dépenses n'étaient pas encore faites. En tout cas, ça m'a permis de palier à toutes les éventualités. On peut avoir un peu moins en banque mais attention à ne pas être trop serré. Le banquier n'accepte pas de découvert la première année ! Et puis, autre élément important : comme nous avons atteint notre seuil de rentabilité dès le 2ème mois, je n'ai pas eu à utiliser cet argent pour payer les charges d'exploitation en attendant que le chiffre d'affaire augmente.

Les 6 premiers mois d'activité / Rentabilité

C'est super ! Malgré des échafaudages qui cachent notre établissement (pas de bol pour démarrer!), nous atteignons dès le 2ème mois d'activité notre seuil de rentabilité c'est-à-dire que nous parvenons avec les recettes à couvrir l'ensemble des charges liées à l'activité (notamment le loyer, le salaire de mon cuisinier à mi-temps et le remboursement du crédit qui sont les 3 gros postes). D'après ce qu'on m'a dit, il faut atteindre son seuil de rentabilité dans les 6 premiers mois d'activité dans le domaine de la restauration. Sinon, c'est qu'il y a quelque chose qui ne va pas et qu'il faut changer rapidement ! La marge semble aussi tenir la route. Nous faisons un coefficient de marge d'environ 3,5 d'après mes calculs qui restent approximatifs. J'attends encore quelques mois pour avoir confirmation.