Bienvenue sur mon blog !

Suivez au jour le jour la création de mon salon de thé, le Leslie Road, depuis la phase de conception qui a démarré en avril 2010 jusqu'à l'ouverture de l'établissement en février 2013. Vous pourrez également suivre les différentes étapes de développement du Leslie Road depuis son existence jusqu'à ce jour, soit presque 5 années d'activité. J'espère que cela vous donnera une idée du parcours de combattant de la création d'entreprise mais aussi un aperçu de l'épanouissement que l'on peut trouver à être aux manettes de sa propre structure.


Et si vous aussi vous avez le projet d'ouvrir un salon de thé/coffee shop et que vous souhaitez avoir des conseils, vous pouvez faire appel à mes services d'accompagnement à partir d'avril 2018 (voir ci-dessous).

Bonne route dans votre création d'entreprise !


Lucie


ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL ET PERSONNALISE A L'OUVERTURE D'UN SALON DE THE OU D'UN COFFEE-SHOP

A partir d'avril 2018, le Leslie Road vous propose un service d'accompagnement personnalisé avec des rendez-vous individuels pour vous aider à créer votre propre lieu de restauration.

Tarifs :

20€ pour 1 heure de conseils
35€ pour 2 heures de conseils
50€ pour 3 heures de conseils

Si vous êtes intéressé, merci de m'écrire à contact@leslieroad.fr


mercredi 18 avril 2012

Un nouveau local intéressant (1)

Je suis allée voir un local dont j'avais noté l'adresse sur un papier mais sans grande conviction. Finalement, il est mieux placé que je ne le pensais et gros avantage, il n'y a pas de reprise. J'appelle donc l'agent immobilier qui est en charge du dossier qui me dit qu'il y a déjà une personne intéressée et que je peux le rappeler dans quelques jours pour savoir si elle se désiste ou pas. Après plusieurs coups de fil, je n'obtiens pas de réponse précise mais il me dit que je peux aller le visiter sans problème. Lors de ma deuxième visite, j'apprends que l'autre personne intéressée souhaite également ouvrir un salon de thé mais que ça a été refusé, seule l'activité de pâtisserie étant autorisée. Je rappelle donc l'agent immobilier et devinez quoi, il confirme s'excusant de m'avoir donné une information erronnée (on est le 3 mai, 15 jours après le premier contact). Heureusement que je suis plus vigilante maintenant et que c'est l'une des premières questions que j'ai posée !

mardi 17 avril 2012

Les locaux en faillite

Lors de ma recherche de locaux, je suis passée devant un local qui m'a semblé intéressant. J'ai donc pris les coordonnées qui étaient affichées sur la vitrine et je suis tombée sur une agence qui gère des locaux qui sont en faillite ou en redressement judiciaire. J'ai pris un rdv pour en savoir plus mais ça m'a semblé être une piste un peu trop risquée pour s'y lancer. Je n'ai donc pas donné suite.

jeudi 12 avril 2012

Appui de l'entourage

Heureusement que je suis bien entourée ! Dans cette période de remise en question, je suis épaulée par de nombreuses personnes qui essayent de prendre du recul avec moi et qui continuent à me suivre dans mon projet notamment en allant voir des locaux que j'ai repérés et en donnant leur avis, ce qui m'est grandement utile ayant les idées un peu floues en ce moment là.

vendredi 6 avril 2012

Remise en question

Même si je m'y attendais et que j'avais déjà commencé à reprendre ma recherche de locaux, les répercutions de cette annonce sont lourdes à gérer. Je vis une période de remise en question. Je ne sais plus trop quelle stratégie de recherche de locaux adoptée (fonds de commerce, droit au bail, achat des murs), si je dois revoir mon concept (par exemple, pas de petite restauration) ou même renoncer à mon projet de salon de thé pour faire autre chose. Je me demande par ailleurs si je ne dois pas chercher un travail salarié à temps partiel pour conserver mes Assedics dont la durée se réduit de jour en jour. Je me dis aussi que ce serait une bonne initiative pour penser à autre chose que mon salon de thé. Enfin, je réfléchis à poser dans ma tête une deadline pour concrétiser mon projet. Tout est à remettre à plat.

jeudi 5 avril 2012

La promesse de bail (5)

C'est terminé. L'agent immobilier m'informe que le bailleur ne souhaite pas poursuivre la transaction. Il n'a pas eu toutes les réponses à ses questions mais il préfère louer le local à une autre personne. Il a d'ailleurs une personne de sa famille qui pourrait être intéressée. Le coup n'est pas trop dur puisque je m'y attendais. L'agent immobilier et le bailleur m'auront quand même fait perdre deux mois !!!