Bienvenue sur mon blog !

Suivez au jour le jour la création de mon salon de thé, le Leslie Road, depuis la phase de conception qui a démarré en avril 2010 jusqu'à l'ouverture de l'établissement en février 2013. Vous pourrez également suivre les différentes étapes de développement du Leslie Road depuis son existence jusqu'à ce jour, soit presque 5 années d'activité. J'espère que cela vous donnera une idée du parcours de combattant de la création d'entreprise mais aussi un aperçu de l'épanouissement que l'on peut trouver à être aux manettes de sa propre structure.


Et si vous aussi vous avez le projet d'ouvrir un salon de thé/coffee shop et que vous souhaitez avoir des conseils, vous pouvez faire appel à mes services d'accompagnement à partir d'avril 2018 (voir ci-dessous).

Bonne route dans votre création d'entreprise !


Lucie


ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL ET PERSONNALISE A L'OUVERTURE D'UN SALON DE THE OU D'UN COFFEE-SHOP

A partir d'avril 2018, le Leslie Road vous propose un service d'accompagnement personnalisé avec des rendez-vous individuels pour vous aider à créer votre propre lieu de restauration.

Tarifs :

20€ pour 1 heure de conseils
35€ pour 2 heures de conseils
50€ pour 3 heures de conseils

Si vous êtes intéressé, merci de m'écrire à contact@leslieroad.fr


mardi 22 février 2011

Rupture conventionnelle

De retour à l'Adie depuis un an en tant que salariée à temps plein, je me rends compte qu'il va me manquer du temps pour m'investir complètement dans mon projet. Plusieurs solutions s'offrent à moi :
- rester salariée mais à temps partiel : on peut en effet demander à son employeur de travailler au 4/5ème lorsque l'on a un projet de création d'entreprise.
- prendre un congé création d'entreprise : il est d'un an maximum, renouvelable une fois et il faut avoir au moins 2 ans d'ancienneté dans l'entreprise. Pendant ce temps, on n'est pas rémunéré mais on garde son emploi si le projet échoue.
- demander une rupture conventionnelle : on rompt le contrat de travail avec l'entreprise (donc, si le projet échoue, on n'a plus de boulot) mais on peut prétendre à des Assedics (environ 65% du salaire net) pendant 23 mois maximum.  
J'ai opté pour cette dernière solution qui me laisse libre d'avancer à mon rythme sur mon projet (en terme de temps et financièrement). J'ai donc fait une demande de rupture conventionnelle à mon employeur qui l'a acceptée. Dans ce contexte, il n'y a pas de préavis mais il faut prévoir un délai de 6 semaines incompressibles pour des raisons juridiques.

dimanche 20 février 2011

Etude de marché par son réseau (4)

Après avoir réalisé une 3ème version du questionnaire, je fait de nouveau un test auprès de 2 amis. Toujours très instructif ! Je garde cette version mais fait quelques ajustements. J'attends de présenter le questionnaire à des bénévoles de l'Adie et d'avoir leurs remarques pour arrêter une version définitive et l'envoyer à mon réseau de connaissances.   

dimanche 13 février 2011

Les outils de communication

Il est important de définir une stratégie de communication. L'une des pistes est de mettre des annonces sur des sites internet de moteurs de recherche de restaurants. Pour m'aider à identifier ces sites et d'autres supports de communication, un ami m'a gentiment proposé son aide bénévole que j'ai bien sûr, sans hésiter, acceptée. Nous avons ainsi mis en place un plan d'actions avec une échéance à fin mai.

vendredi 11 février 2011

Etude de marché par des stagiaires (2)

Après avoir envoyé mon dossier de candidature, j'ai été contacté par l'école pour un RDV. J'ai donc rencontré la Responsable pédagogique qui m'a expliqué le déroulement de l'étude de marché et qui a entendu mes interrogations et besoins. C'est elle qui va déterminer le groupe d'étudiants qui va se pencher sur mon projet. L'un des étudiants du groupe va me contacter fin mars-début avril pour organiser une rencontre avant le début de l'étude de marché. Jusque-là, que de bons échanges. A suivre...