Bienvenue sur mon blog !

Suivez au jour le jour la création de mon salon de thé, le Leslie Road, depuis la phase de conception qui a démarré en avril 2010 jusqu'à l'ouverture de l'établissement en février 2013. Vous pourrez également suivre les différentes étapes de développement du Leslie Road depuis son existence jusqu'à ce jour, soit presque 5 années d'activité. J'espère que cela vous donnera une idée du parcours de combattant de la création d'entreprise mais aussi un aperçu de l'épanouissement que l'on peut trouver à être aux manettes de sa propre structure.


Et si vous aussi vous avez le projet d'ouvrir un salon de thé/coffee shop et que vous souhaitez avoir des conseils, vous pouvez faire appel à mes services d'accompagnement à partir d'avril 2018 (voir ci-dessous).

Bonne route dans votre création d'entreprise !


Lucie


ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL ET PERSONNALISE A L'OUVERTURE D'UN SALON DE THE OU D'UN COFFEE-SHOP

A partir d'avril 2018, le Leslie Road vous propose un service d'accompagnement personnalisé avec des rendez-vous individuels pour vous aider à créer votre propre lieu de restauration.

Tarifs :

20€ pour 1 heure de conseils
35€ pour 2 heures de conseils
50€ pour 3 heures de conseils

Si vous êtes intéressé, merci de m'écrire à contact@leslieroad.fr


mardi 31 mai 2011

Matériel de cuisine

LE matériel le plus important, c'est bien celui-là : c'est le matériel de cuisine. Il ne faut pas se tromper. Je vais sur internet regarder les sites référencés dans le livre Cuisiner comme un chef à Paris. Ce sont les mêmes prestataires que ceux que j'ai vus dans le cadre de ma visite avec l'Atelier des Sens. Je fais un premier tour. Ce n'est pas évident quand on n'a pas d'expérience dans le domaine. Conseil d'un bénévole : ne pas acheter du matériel trop cher au début, tester ce dont on a besoin et s'équiper en fonction.

Matériel informatique

Pas évident de savoir s'il faut investir ou pas dans telle ou telle chose mais c'est décidé, je vais remplacer mon ordinateur portable qui râme depuis plusieurs années déjà. Ce n'est pas a priori l'investissement le plus primordial pour lancer mon entreprise mais je me dis qu'il vaut mieux que je m'en occupe tant que j'ai du temps. Après, j'aurai d'autres priorités à gérer. Et puis, je vais passer beaucoup de temps sur mon ordinateur pour notamment faire le suivi administratif et comptable de mon activité. C'est donc un outil important, qui doit fonctionner au mieux.

Etude de marché par des stagiaires (8)

Bilan de cette expérience. Avec un tout petit peu de recul, ce qui est sûre, c'est qu'il ne faut pas attendre de jeunes de 19 ans, en fin de 1ère année d'une école de commerce privée sans réputation particulière, d'avoir la motivation et la rigueur d'un professionnel. Et on en est loin de là ! Au delà de ça, situation propre à mon cas (et qui, avec un peu de chance, ne vous arrivera pas) : je pense que je suis tombée sur un groupe d'étudiants qui, contrairement à ma première impression, était des tire-aux-flancs de premier ordre et qui n'avait pas un bon niveau (ils ont râté quasiment l'ensemble de leurs examens et l'un d'eux va être exclu de l'école). Enfin, j'ai fait l'erreur de m'y investir de manière trop importante. Ca m'a pris beaucoup de temps d'être en appui aux étudiants, beaucoup trop par rapport aux résultats attendus. Conclusion : si c'était à refaire, j' y consacrerai beaucoup moins de temps et je prendrai appui auprès de l'école dès les premiers signes d'insatisfaction.

samedi 28 mai 2011

Les ateliers de cuisine

Je me suis inscrite à un atelier de cuisine, l'Atelier des Sens, pour une "visite gourmande" de Paris. C'était fort instructif (présentation du quartier des Halles et de Montorgueil, passage devant des restaurants d'époque, visite de boutiques de matériel de cuisine et d'une librairie spécialisée). Mais le plus important, c'est que j'ai rencontré une personne qui pourrait devenir mon partenaire en pâtisserie. Eh oui ! Pour une première approche, c'est un pari plutôt réussi. Je n'avais pas eu le même succès en m'adressant à mon boulanger/pâtissier de quartier qui m'avait ri au nez lorsque je lui avais parlé de pâtisseries anglaises.

jeudi 26 mai 2011

Formation à l'hygiène en restauration

Je décide également de faire une formation sur les conditions d'hygiène en restauration (application de la méthode HACCP). J'ai trouvé une formation de 2 jours à l'Ecole Grégoire-Ferrandi pour le 29 et 30 septembre. C'est loin mais la plupart des organismes de formation s'arrêtent en juillet/août. Je pense financer cette formation de 460 euros également par le DIF.

Les locaux entre particuliers (2)

Depuis ma dernière visite de locaux, j'y vais à tâtons. J'avais eu le coup de coeur pour un local mais j'ai réalisé que je n'étais pas vraiment prête pour signer un contrat de bail immédiatement. Je continue donc de voir des locaux, principalement dans la perspective d'affiner ma connaissance du marché des baux commerciaux. Avant de me lancer, il faut d'abord que je mette au point mon organisation de travail et que je trouve les partenaires en adéquation.

Etude de marché par des stagiaires (7)

Dernière étape : la rédaction du dossier final et sa soutenance à l'oral. Comme le travail jusque-là réalisé, le contenu et la pertinence de l'analyse des données sont faibles. Les étudiants sont sanctionnés par le jury qui considèrent leur travail insuffisant. C'était attendu mais à aucun moment, je n'ai pu remonter la barre. Je prends RDV avec l'un des professeurs de l'école pour lui faire part de mon mécontentement mais aussi pour voir avec lui comment tirer le maximum de cette étude de marché. Je fait également remonter mes remarques à la Responsable pédagogique qui, malheureusement, ne peut plus faire grand chose. La prochaine fois, s'il y en a une, je prendrai davantage appui auprès de l'école. Ce que je n'ai pas souhaité faire, me sentant alors en porte à faux avec les étudiants. La suite ? J'ai demandé aux étudiants de me transmettre l'ensemble des questionnaires papiers et le fichier où ils ont saisi les données brutes afin que je puisse retravailler le traitement et l'analyse.

mercredi 25 mai 2011

Les OPCA et le DIF

Si vous avez accumulé des droits pour la formation avec votre ancien employeur (20h de formation par année d'ancienneté avec un plafond de 120h max), vous pouvez en bénéficier en étant demandeur d'emploi. C'est ce qu'on appelle la portabilité du DIF (Droit Indviduel à la Formation). Pour cela, vous devez suivre un certain nombre de contraintes : faire la demande auprès de votre OPCA (ça peut être le Fongecif ou un autre selon le secteur d'activité) 2 mois avant le début de la formation (même s'il y a moyen de trouver un arrangement avec l'organisme de formation), avoir l'accord de votre conseiller Pôle Emploi, plus 2 ou 3 choses d'ordre administratif. Bon à savoir : la prise en charge de l'OPCA lorsque l'on est demandeur d'emploi est de 9,15 euros de l'heure soit 1098 euros si vous avez un solde de 120h. Ce qui, personnellement, va me permettre de financer 4 jours de formation au total.

lundi 23 mai 2011

Formation en pâtisserie

Afin de m'y connaître un peu mieux en cuisine, je décide de faire une formation en pâtisserie. Un bouquin hyper utile pour ça : Cuisiner comme un chef à Paris dans la collection Paris est à nous. Après avoir été sur chacun des sites internet référencés dans ce livre, j'ai trouvé une formation de 2 jours sur les bases de la pâtisserie avec l'Atelier des Chefs. D'autres formations sur le même thème mais plus longues (de 10 à 15 jours) ont lieu à l'Ecole de Boulangerie Française (EBP) et à l'Ecole Ferrandi rattachée à la CCIP. Le coût des formations est assez élevé (650 euros pour 2 jours à 3000 euros pour 15 jours). Pensez à utiliser votre DIF pour les financer !

jeudi 19 mai 2011

Etude de marché par son réseau (5)

Voyant que l'étude de marché ne donnera pas les résultats escomptés, je reprends l'idée d'envoyer un questionnaire à l'ensemble de mes connaissances. Je retravaille le questionnaire finalement sur Google Docs. Quelques difficultés techniques que j'arrive à palier. Bientôt bon pour l'envoi !

mercredi 18 mai 2011

Etude de marché par des stagiaires (6)

3ème étape : l'enquête de terrain. Là encore. Pas satisfaisant. Aucun respect des lieux, des horaires, des consignes. Le seul point positif mais qui est important, c'est qu'ils ont pu interroger environ 220 personnes. Il y a donc matière pour une prochaine analyse.

mardi 17 mai 2011

Les syndicats professionnels

Mêmes difficultés avec les syndicats professionnels pour trouver un salarié à embaucher. J'appelle l'un d'entre eux qui me demande tout de suite si je suis une adhérente. Comme je ne le suis pas, on me donne les coordonnées d'une autre structure.

La Préfecture de Police

Je vais à la Préfecture de Police de Paris pour me renseigner sur le permis d'exploitation et les licences de restauration. La personne que je rencontre m'explique qu'une nouvelle loi est passée et qu'il n'y a plus besoin  de faire de démarches administratives pour obtenir un permis d'exploitation (que ce soit pour une licence de restauration ou une licence de débit de boissons) si l'on ne vend pas d'alcool. Intéressant à savoir. Pour info (si vous proposez de l'alcool à vos clients)  : la formation pour obtenir le permis d'exploitation a une durée de 3 jours et un coût d'environ 700 euros.

Les écoles hôtelières

J'ai contacté plusieurs écoles hôtelières toujours dans la perspective d'embaucher un salarié dans le domaine de la restauration et si possible avec une spécialisation dans la pâtisserie. Pas de retours positifs. D'après ce que j'ai compris, les écoles hôtelières forment avant tout des personnes qui vont travailler dans de grands hôtels ou restaurants comme cuisinier ou pour le service en salle.

mercredi 11 mai 2011

Pôle Emploi : l'EMT

EMT : Evaluation en Milieu de Travail. En fait, c'est un stage d'immersion de quelques semaines (maximum 80 heures) qui vous permet de "decouvrir les conditions d'exercice d'un métier (...) afin de préciser votre projet professionnel". Vous ne pouvez faire la demande qu'une seule fois par structure. L'entreprise n'est pas tenue de vous rémunérer. J'en ai fait la demande car j'ai trouvé un petit boulot dans le snacking du 9ème pour une semaine. Ca collait donc parfaitement à ma situation et ça évite de travailler au black.

Les Chambres consulaires

Par Chambres consulaires, on entend la Chambre de Commerce et de l'Industrie (CCI) et la Chambre des Métiers (CM). J'appelle la première qui me renvoie vers la seconde et vice versa. Au final, si j'ai bien compris, c'est la CCI qui est le CFE (Centre de Formalités des Entreprises) des salons de thé (à partir du moment où il y a de l'achat/revente). Là encore, malheureusement, pas beaucoup de réponses concernant la recherche de partenaires (salariés, fournisseurs, prestataires de service). Etonnant.

mardi 10 mai 2011

Les partenaires franco-britanniques

Pas facile de trouver des organismes franco-britanniques qui peuvent vous aider dans le domaine de la création d'entreprise ! Je vais voir le British Council, contacte la Chambre de Commerce franco-britannique mais cela ne débouche sur rien de très concret. A suivre...

dimanche 8 mai 2011

Les outils de communication (2)

Mon ami a fait un travail de tytan. Il a répertorié tous les sites internet, les guides, les journaux et magazines auprès desquels il serait intéressant de faire de la publicité sur mon salon de thé, avec le descriptif et le coût de chaque support de communication. Et, lors de notre dernier point, il n'avait pas fini et souhaitait continuer ! Je lui dis "un grand merci" pour déjà tout le temps qu'il y a consacré. On n'a pas toujours des amis aussi dévoués.

vendredi 6 mai 2011

Etude de marché par des stagiaires (5)

2ème étape : l'élaboration du questionnaire. Là encore déception. Les étudiants veulent en faire le moins possible. Ils viennent aux RDV avec un travail bâclé. Ils ne suivent pas les consignes que je leur ai demandées. Je m'inquiète.

jeudi 5 mai 2011

Les locaux entre particuliers

Après les agences immobilières, je me lance dans la recherche de locaux auprès des particuliers. Je retourne sur le site Bureaux et Commerces qui est vraiment bien fait (comparé à d'autres sites internet). D'ailleurs, je retrouve un des locaux que j'avais visité avec un agent immobilier. Le contact est finalement plus facile que je ne pensais.

mercredi 4 mai 2011

Pôle Emploi : l'inscription

Pour ceux qui sont sur le point d'être demandeurs d'emploi, voilà ce qui vous attend. Premier RDV avec une personne de Pôle Emploi (anciennement rattachée aux Assedics) qui s'occupe de vous inscrire pour traiter votre demande d'indemnisation puis second RDV avec une personne de Pôle Emploi (anciennement rattaché à l'ANPE) pour le placement (comme ils disent). Après quoi, vous recevrez un courrier vous donnant RDV avec votre conseiller Pôle Emploi attitré (mais pas avant environ 4 mois). Attention à bien préciser que vous souhaitez créer une entreprise. Sinon, vous recevrez des courriers vous demandant de participer à des ateliers de recherche d'emploi (et parfois même quand vous avez pensé à le dire!). Lors de ce second RDV, j'en ai profité pour savoir comment Pôle Emploi pouvait m'aider dans la recherche d'un salarié. Réponse : pas de mise en relation avec des demandeurs d'emploi tant que mon entreprise n'est pas créée. Dommage car après, j'aurai trouvé une autre solution pour démarrer.

dimanche 1 mai 2011

Etude de marché par des stagiaires (4)

1ère étape de l'étude de marché : la recherche documentaire. Déception. Les étudiants me renvoient par mail plusieurs fichiers qui n'ont pas un grand intérêt. J'attends de voir la suite.